0 0 0
Marc CRÉPON
Decize, 30/03/1962
Ecole Normale Supérieure
Département de Philosophie
Marc Crépon Aracne editrice

Marc Crépon, direttore di ricerca presso il CNRS (Archives Husserl), attualmente è direttore del dipartimento di filosofia dell’ENS e direttore dell’Ecole Doctorale transdisciplinaire dell’ENS lettres–Sciences. Lavora sul tema della violenza, a cavallo tra filosofia morale e filosofia politica. Tra le sue pubblicazioni: Les géographies de l’esprit (Payot 1996); Le Malin génie des langues (Vrin 2000); Les Promesses du langage, Benjamin, Rosenzweig, Heidegger (Vrin 2001); Nietzsche, l’art de la politique de l’avenir (PUF 2003); Terreur et poésie (Galilée 2004); Langues sans demeure (Galilée 2005); Altérités de l’Europe (Galilée 2006); La culture de la peur, identité, sécurité, démocratie (Galilée 2008); Vivre avec, la pensée de la mort et la mémoire des guerres (Hermann 2008; trad. ing., University of Minnesota Press 2013); La guerre des civilisations (Galilée 2010); Le consentement meurtrier (Cerf, 2012); Elections, de la démophobie (Hermann 2012) e infine La vocation de l’écriture, la littérature et la philosophie à l’épreuve de la violence (Odile Jacob 2014). I suoi lavori sono tradotti in una decina di lingue.

Marc Crépon, né en 1962, directeur de recherches au CNRS (Archives Husserl), il est actuellement directeur du département de philosophie de l’ENS et directeur de l’Ecole Doctaorale transdisciplinaire de l’ENS lettres–Sciences. Il travaille en philosophie morale et politique, avec pour fil conducteur la question de la violence. Il a publié, entre autres : Les géographies de l’esprit (Payot 1996) ; Le Malin génie des langues (Vrin 2000) ; Les Promesses du langage, Benjamin, Rosenzweig, Heidegger (Vrin 2001) ; Nietzsche, l’art de la politique de l’avenir (PUF 2003) ; Terreur et poésie (Galilée 2004) ; Langues sans demeure (Galilée 2005) ; Altérités de l’Europe (Galilée 2006); La culture de la peur, identité, sécurité, démocratie (Galilée 2008) ; Vivre avec, la pensée de la mort et la mémoire des guerres (Hermann 2008, traduit en anglais) ; La guerre des civilisations (Galilée, 2010) ; Le consentement meurtrier (éd. Du Cerf 2012) ; Elections, de la démophobie (Hermann 2012), et enfin La vocation de l’écriture, la littérature et la philosophie à l’épreuve de la violence (éd. Odile Jacob 2014). Ses travaux sont traduits dans une dizaine de langues.
Informativa      Aracneeditrice.it si avvale di cookie, anche di terze parti, per offrirti il migliore servizio possibile. Cliccando 'Accetto' o continuando la navigazione ne acconsenti l'utilizzo. Per saperne di più
Accetto