Traduire le discours sur la famille
9,00 €
5,4 €
     
SINTESI
Les trois grandes tendances au sein de la pratique mimétique décrites par Barbara Folkart dans Le conflit des énonciations cèdent bien souvent la place aux autres modalités de ré–appropriation quand il s’agit non plus seulement de dire la famille et d’exploiter au mieux les concepts de polyphonie et de polyscopie, mais de traduire et d’avoir sa propre «politique de ré–énonciation». Le rapport qu’entretiennent les praticiens avec la praxis traductionnelle permet de «jouer» encore un peu plus avec ces «idées cadres» qui engendrent et agencent au niveau discursif nombre d’isotopies stéréotypées et de formules de phrases figées. S’il est vrai que ce qu’il y a d’ironique dans un texte ne ressort qu’à partir du contexte, les cas examinés dans cet ouvrage ne ramènent pas moins à la pragmatique et établissent un lien entre discours sur la famille, conflit des énonciations et ces «constructions par exubérance» propres à la poétique de l’ironie.Yannick Preumont est professore associato de Lingua e Traduzione francese auprès de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de la Calabre, où il enseigne également l’histoire de la langue française. Il s’est spécialisé dans l’analyse des structures de l’énoncé. Parmi ses ouvrages: Énoncé et énonciation chez Romain Gary et Émile Ajar (2002); Lexique familial et énonciation (2004); La langue française et les itinéraires du discours contrastif (2005); Dire la famille. Discours tragique et discours ironique (2005); Les traductions de l’italien en français au XVIIIe siècle et la construction textuelle du point de vue (2005).
pagine: 100
formato: 14 x 21
ISBN: 978-88-548-2514-7
data pubblicazione: Aprile 2009
editore: Aracne
SINTESI
Informativa      Aracneeditrice.it si avvale di cookie, anche di terze parti, per offrirti il migliore servizio possibile. Cliccando 'Accetto' o continuando la navigazione ne acconsenti l'utilizzo. Per saperne di più
Accetto